Communiqué de RESF5962 pour soutenir Florimond

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 59/62-Nord / Pas de Calais ...
Contact

Communiqué de RESF5962 pour soutenir Florimond

la solidarité n'est pas un délit. La solidarité ne doit pas devenir un délit!

 

RESF5962 appelle à se mobiliser pour le 20 avril jour du procès de Florimond

 
Communiqué RESF5962  sur le procès de Florimond GUIMARD le 20 avril à Aix en Provence.
le 16 avril 2007.


LA SOLIDARITE N’EST PAS UN DELIT !
LA SOLIDARITE NE DOIT PAS DEVENIR UN DELIT !

Instituteur et militant du RESF dans les Bouches du Rhône, Florimond Guimard sera jugé le 20 avril par le Tribunal de Grande Instance d’Aix en Provence. Il risque 3 années de prison et 45 000 € d’amende.
 Son délit  : avoir exercé sa solidarité lors d’une expulsion :   il a, le 11 novembre dernier, avec 200 autres personnes , contribué à empêcher que deux jeunes enfants soient privés de leur père qui devait être expulsé vers l’Algérie. Cette action, soutenue par les passagers de l’avion a permis la libération de ce père de famille et la mise en échec de cette politique de chasse à l’étranger.

. Le procès intenté à Florimond Guimard est à l’évidence une réponse politico-judiciaire à cette cinglante défaite de la préfecture et du ministère.
 Ce procès s’inscrit dans une série d’intimidations et de poursuites engagées contre celles et ceux qui se dressent contre la chasse aux enfants et à leurs parents sans papiers.
     C’est ainsi que. Kadidja, militante de l’APEIS, devait être jugée le 30 mars pour avoir protesté contre les mauvais traitements infligés à Daïm, un étudiant de Toulouse expulsé sur le vol Paris-Bamako qu’elle prenait. Son procès a été reporté.
On attend le verdict pour Michel Guérin contre lequel Mr Sarkozy a déposé plainte pour une lettre protestant contre l'expulsion d'un journaliste africain en danger de mort dans son pays.
François Auguste, vice-président du Conseil régional Rhône-Alpes sera jugé le 7 mai pour s’être adressé aux passagers lors d’une tentative d’expulsion d’une famille.
 Nicolas Moiroux est accusé d’outrage et de rébellion pour s’être interposé au TGI de Béziers alors que des policiers rudoyaient des femmes roms dons les maris venaient d’être condamnés.
Enfin, à Paris, la directrice de l’école Rampal , « coupable » d’avoir protégé ses élèves des policiers lors de l’interpellation d’un grand père sans papiers, et plusieurs parents d’élèves n’ont échappé aux poursuites que grâce aux protestations provoquées par sa garde à vue.

La répression actuelle est un signe éclatant de la force des mobilisations de la population pour protéger les enfants scolarisés sans papiers, leurs familles, les jeunes majeurs arrivés mineurs.
Elle est également le signe éclatant de l’échec du pouvoir actuel incarné par son ex-ministre de l’intérieur : contrairement à ce qu’il pense, les sans papiers sont nos amis !

Pour RESF5962, il est totalement légitime de s’opposer à des lois inhumaines qui permettent de séparer les enfants de leurs parents, qui interrompent brutalement la scolarité de lycéens, qui renvoient des familles et des jeunes dans des pays qu’ils ont du fuir pour des raisons politiques ou économiques.
Nous appelons à ne pas laisser sacrifier les valeurs de justice et de solidarité que nous, enseignants, parents, éducateurs, sommes chargés de transmettre aux jeunes générations.
Nous vous appelons à signer la pétition de solidarité avec Florimond Guimard ainsi que l’appel national de RESF «  Laissez les grandir ici ! » sur le site national : www.educationsansfrontieres.org, par courrier envoyé à RESF5962 co/o Solidaires 84 rue de Cambrai 59000 Lille, ou sur les tables de pétitions que RESF5962 tient régulièrement. La prochaine : place de l’Opéra le samedi 28 avril à 15 heures, Lille

RESF5962

La PETITION POUR FLORIMOND :
LA SOLIDARITE NE DOIT PAS DEVENIR UN DELIT !
Arrêt des poursuites contre les militants de RESF et Florimond Guimard.
Depuis plusieurs mois, des actions en solidarité avec les Sans Papiers se font jour : manifestations, parrainages citoyens,
accompagnements en préfecture, pétitions, présence dans les tribunaux, débats publics, hébergements d’urgence…
Ces actes sont le reflet d’une prise de conscience dans l’opinion face à une politique liberticide menée par le gouvernement.
Ils portent en eux-mêmes les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et constituent une défense des droits de l’Homme :
droit de vivre en famille, droit à la scolarité, droit à la sécurité, droit à la santé…
Au lieu de traiter le problème sur le fond,
le gouvernement choisit de criminaliser ces actions citoyennes.
Le 11 novembre 2006, près de 200 personnes, militants syndicaux, associatifs, politiques, des élus républicains, des membres
du Resf13, des citoyens… manifestent de manière déterminée mais non violente à l’aéroport de Marseille-Provence contre
l’expulsion d’un père de famille de deux enfants scolarisés à Marseille et la mettent en échec.
Plus d’un mois après ces évènements, Florimond Guimard, professeur des écoles à Marseille, militant syndical et associatif,
était placé en garde à vue et devra comparaître le 20 Avril à 14h devant le Tribunal Correctionnel d’Aix en Provence (40 Bd
Carnot) pour « violence en réunion avec arme par destination ».
Pourtant aucun blessé n’a été déploré ce jour, si ce n’est 1 jour d’ITT concernant un policier dont le pouce aurait heurté une
barrière et quelques éraflures côté manifestants. Florimond Guimard a par ailleurs suivi à distance la voiture de police qui
emmenait le père de famille à expulser.
Voilà ce que sont les « violences en réunion et avec arme » (la voiture !) dans ce dossier, faits passibles de 3 ans
d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.
Florimond Guimard n'est pas un délinquant adepte des violences. C'est un militant syndical, particulièrement investi dans le
RESF13, et un pédagogue dont le travail est reconnu.
Nous demandons l’arrêt immédiat des poursuites contre ce militant des droits de l’homme
et contre tout militant de RESF.
Nous serons présents le vendredi 20 avril 2007 au Tribunal d’Aix en Provence et appelons tous les
citoyens indignés par cette criminalisation de l’action militante à nous y rejoindre.
MANIFESTATION 10H à la ROTONDE d’Aix en Provence

Organisations à l’initiative de cet appel :
Aix Solidarité, Alternative Libertaire, Article 13, Asti Aix, ATTAC Marseille, ATMF Aix, Ballon Rouge, Cimade Paca, CNT, CTDR, FCPE 13, Femmes
en Noir, FSU 13, FSU Paca, LCR 13, LDH 13, LO, Mille Babords, MRAP 13, PCF 13, RESF13, Résister, Réveil Franco-comorien, SDU-FSU 13, SGENCFDT
13, SNEP Aix-Marseille, SNES 13, SNUipp 13, Solidaires 13, SUD Santé Sociaux 13, SUD-STSF, SUD Education 13, UCIJ 13, UDAS, UD CFDT,
UD CGT, Unis avec Bové 13, UJFP 13, VERTS 13
Premiers signataires :
M. ANGOT (Secrétaire général du SNUClias/FSU), M. AOUNIT (Pdt MRAP), G. ASCHIERI (Secrétaire général FSU), D. BAUDEQUIN (Secrétaire
Général UNSEN-CGT), JL BENHAMIAS (député européen), R. BERAUD (Secrétaire Général de la FERC-CGT), O. BESANCENOT (candidat à
l’élection présidentielle LCR), M. BILLARD (députée), B. BOISSEAU (Co-secrétaire général SNES/FSU), J. BOVE (candidat à l’élection présidentielle),
R. BRET (Sénateur), MG. BUFFET (députée, candidate à l’élection présidentielle PCF), E. CASELLI (Secrétaire général PS 13), M. CHESSA (Secrétaire
générale UD CGT 13), Y. COCHET (député), A. COUPE (porte-parole SOLIDAIRES), D. DAENINCKS (écrivain), JP DUBOIS (Pdt LDH), C. DUFLOT
(Secrétaire nationale des Verts), F. DUTOIT (député-maire des 15/16è arrdts de Marseille), H. FLAUTRE (députée européenne), J. GAILLOT (Evêque de
Partenia), L. GIOVANNONNI (Secrétaire général Cimade), F. HAMANA (Pdt FCPE), J. HARRIBEY / A. TROUVE (Coprésident-e-s d’Attac France),
C. HENON (co-secrétaire générale SUD Éducation), S. HESSEL ( Ambassadeur de France), G. HOVSEPIAN (maire des 13/14è arrdts de Marseille),
A. KRIVINE (Porte parole LCR), J. LAFONTAN (Secrétaire général SNEP/FSU), A. LAGUILLER (LO, candidate à l’élection présidentielle), J. LANG
(député), N. MAMERE (député), P. MENNUCCI (Pdt groupe PS Paca), G. MOINDROT (Porte parole SNUipp/FSU), R. MOYON (Porte parole RESF),
C. ROIRON (secrétaire nationale PS), E. SIRE-MARIN (Magistrat, Co-présidente de la Fondation Copernic), L. THURAM (Footballeur), M. VAXES
(député), JL. VILLENEUVE (Secrétaire Général SGEN-CFDT), C. VILLIERS (Porte parole J. Bové), D. VOYNET (Sénatrice et candidate à l’élection
présidentielle Les Verts), F. WURTZ (député européen)…
Nom Prénom Profession / Fonction Signature
Pétition à renvoyer à RESF13 c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001 Marseille




lundi 16 avril 2007.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 59/62-Nord / Pas de Calais
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0