LA PLACE DE MOHAMED EST À L'ECOLE, PAS EN PRISON13/10 Il est libre !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 34-Hérault
Contact

P3351 - LA PLACE DE MOHAMED EST À L'ECOLE, PAS EN PRISON
13/10 Il est libre !

 

L’arrêt de la cour d’appel prononcé le 11 octobre a annulé la
condamnation de Mohamed, il est mineur.

Mohamed est enfin sorti de prison .

Une première fois ce 13/10/2018 au bout de sa peine initiale mais, après
avoir seulement dit bonjour devant la prison aux 2 personnes du collectif
qui l’attendaient , il a été rappelé et enfermé à nouveau.
On a pu savoir que des gendarmes allaient le prendre en charge. L’arrêt de
la cour d’appel n’avait pas été transmis au greffe de la prison et la PAF
allait remplir sa mission d’OQTF. On a appris qu’il allait être emmené
au CRA de Sète.
Arrivés au CRA, on n’a pas pu entrer lui parler parce que Mohamed n’y
était pas admis et seulement en transit dans les murs.

Son avocat a pu faire envoyer l’arrêt de la cour d’appel au CRA et à la
Préfecture. Mohamed a pu sortir, cette fois pour de bon.

Mohamed doit maintenant être repris en charge par l’ASE et enfin pouvoir
construire son avenir en étant scolarisé le plus rapidement possible

Le texte de la pétition , la liste des signataires ainsi que les messages
de soutien ont été imprimés et remis à Mohamed (quelques messages lui
étant adressés lui avaient déjà été transmis pendant son
incarcération). Il remercie chacun des 2470 signataires pour son soutien.

Le comité de soutien de Mohamed


Mohamed à 15 ans ½, a entrepris le long voyage de tous les dangers, depuis la Guinée en passant par le Mali, Burkina, Niger, Libye ...


Arrivé en France 9 mois plus tard, en octobre 2017, il a été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance, comme la loi l’exige (Loi du 2 Février 1945). Après des formations de remise à niveau à Montpellier, puis à Béziers, et après un test d’évaluation, il devait être scolarisé en septembre 2018. Passionné de foot, il faisait partie de l’équipe de foot de Jacou.


Le 12 Juin 2018, la PAF (Police Aux Frontières), estime que son extrait de naissance est faux et les tests osseux et dentaires (controversés par le corps médical) lui donnent entre 17 à 19 ans, alors qu’il a eu 17 ans le 20 juillet 2018. Le 13 Juin 2018 il est jugé en correctionnelle puis est incarcéré à la maison d’arrêt pour adultes de Villeneuve Lès Maguelone.


IL passe à la Cour d’appel de Montpellier (à côté de l’arc du triomphe) le jeudi 27 septembre à 15h25. Si vous en avez la possibilité venez le soutenir


Nous sommes indignés-es de constater que tous les efforts et l’énergie déployés par Mohamed, par les services sociaux, les éducateurs, les formateurs, les bénévoles, ainsi que son désir d’intégration, soient mis à mal. Nous estimons que c’est un véritable gâchis, c’est la vie d’un enfant brisée.


NOUS DEMANDONS LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE MOHAMED,


que sa parole, ses papiers soient reconnus afin qu’il puisse à nouveau bénéficier de l’aide due à tout mineur et poursuivre sa scolarité.


que lui soit rendu le droit de vivre dignement et de poursuivre dans la voie qu’il s’est choisie sur le territoire français.


Premiers signataires  : AMI, AMIC, AMNESTY Beziers, ATTAC Beziers, ATDQM Pezenas, CCFD Terre Solidaire Pezenas, LSR, MDPL 34, OUSTALITE Lodève, RESF 34, STOP RACISME Pezenas, La Cimade-LR, CNR (Collectif Nation Refuge)

lundi 17 septembre 2018.

2480 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 34-Hérault
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0