Pour la libération et la régularisation de la famille Gallushi, menacés de mort dans leur pays.

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 43-Haute-Loire ...
Contact
  2 RESF - Logo RESF moyen 90x126 avec texte "resf"

P3363 - Pour la libération et la régularisation de la famille Gallushi, menacés de mort dans leur pays.

Soutien à la famille Gallushi enfermée ce jour au CRA de Toulouse

 

Une pétition est lancée pour la famille Gallushi, suite au rassemblement du vendredi 2 novembre devant la préfecture du Puy en Velay.
Signez et faites signer !


Nous demandons par la présente pétition que la famille Gallushi puisse revenir en Haute-Loire où elle a des repères et où ils ont commencé à "dessiner" leur avenir. Les renvoyer en Albanie, c’est les envoyer vers une mort certaine, à des tortures... Nous voulons la régularisation de la famille Gallushi ainsi que l’autorisation de travailler afin qu’elle trouve enfin la paix que tout humain est en droit d’attendre.


Cette famille a été persécutée en Albanie du fait de sa religion chrétienne et de la mainmise par la mafia sur leur fils aîné. Ce dernier a été séquestré et subissait des sévices corporels, il s’est sauvé pour se réfugier en France où il a obtenu le statut de réfugié. Il a les traces des sévices subis sur son corps.


 


Quelque temps après, la mafia a menacé de mort toute la famille qui était restée en Albanie : maison brûlée, « accident » de voiture avec message de menace de mort à l’encontre de leur plus jeune fils, Alésio. Monsieur Gallushi porte encore les marques des sévices subis. L’ensemble de la famille a donc fui vers la France. Nous les avons accueilli en Haute-Loire il y a deux ans. Alésio avait alors 11 ans. Il a été très traumatisé par ce qu’il a vécu en Albanie et il a dû être soigné en psychothérapie. Actuellement, il est collégien, il a 13 ans et ses professeurs l’attendent pour la rentrée, ce lundi prochain.


 


La famille Gallushi n’a pas bénéficié d’un interprète albanais ce qui a beaucoup nui dans l’élaboration de son dossier, et les persécutions subies n’ont pas été prises en compte malgré de nombreuses démarches (certificat médical, témoignage, différents recours...etc.).


 


Mercredi matin à 6h00, la famille a été emmenée à Lyon, en prison, nous a dit Alésio. Puis ils sont passés par le commissariat du Puy-en-Velay. Le mercredi soir, Alesio nous a demandé d’apporter de la nourriture, car il avait faim. La police a refusé que l’on puisse voir la famille.
Ils ont ensuite été "déportés" à Toulouse, malgré le jeune âge d’Alésio, en centre de rétention dans l’attente d’un passage devant un juge samedi 03 novembre 2018 au matin.


La vie d’Alésio est en Haute-Loire, c’est là que lui et ses parents ont commencé à se reconstruire.


Une demande de recours gracieux auprès du préfet a été déposée le 31 octobre. Une réponse positive est vivement espérée, car les membres de la famille Gallushi risquent leur vie s’ils retournent en Albanie, ils n’y ont pas d’avenir, pas d’amis, pas de famille, pas de maison.

 


 

 


 

samedi 3 novembre 2018.

492 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 43-Haute-Loire
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0