EVREUX : PETITION POUR LE DROIT AU SEJOUR DE JEAN IPOSO OHOTO

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 27-Eure > Pétitions RESF27
Contact

Ne séparez pas ce père de ses trois enfants!

P3384 - EVREUX: PETITION POUR LE DROIT AU SEJOUR DE JEAN IPOSO OHOTO

 

Monsieur le Préfet de l’Eure,
Nous - amis et camarades de classe, parents d’élèves, citoyens - vous demandons de bien vouloir annuler l’Obligation à Quitter le Territoire Français que vous venez de notifier à Monsieur Jean IPOSO OHOTO et lui accorder un titre de séjour "vie privée et familiale" pour lui permettre de vivre en France auprès de ses enfants et leur permettre de continuer à vivre auprès de leur mère retrouvée.


Monsieur le Préfet de l’Eure,


Jean IPOSO-OHOTO a dû fuir la RDC en mars 2016 pour sauver sa vie et celle de ses trois enfants, après avoir été arrêté, incarcéré et torturé suite à sa “désertion” de l’armée Congolaise où on l’avait envoyé, à son insu, dans des opérations de guerre, sur le front de Goma, en mai 2012, alors qu’il avait travaillé bénévolement pendant plusieurs mois sur un poste d’accueil d’une caserne dans l’espoir d’y être embauché.


Ayant réussi à s’échapper de cet enrôlement forcé, il a dû se cacher pendant près de deux années,sans aucune nouvelle de sa compagne et de ses enfants.


Il ignorait alors qu’elle avait tenté de le retrouver en allant à Goma avec les enfants, en pleine période de troubles, et qu’elle y avait été victime de très graves violences à la suite desquelleselle avait disparu en laissant les enfants seuls dans la rue.


Ce n’est que lorsqu’il a enfin pu prendre le risque de sortir de la clandestinité qu’il a pu reprendre contact avec ses beaux-parents et faire venir auprès de lui ses enfants qui avaient été recueillis par un proche.


A Kinshasa où il avait retrouvé un emploi et où ses enfants étaient désormais scolarisés, des militaires l’ont reconnu. Peu après, il été enlevé, incarcéré et torturé, soumis à des sévices de toutes natures pendant plus d’une semaine. Promis à une mort certaine, il n’a dû d’avoir la vie sauve que grâce à la présence d’un de ses geôliers qui, étant de la même origine ethnique que lui, a accepté de se laisser corrompre et de l’aider à fuir.


Pour protéger ses enfants et se protéger, il a donc décidé de quitter la RDC pour rejoindre la France le 28 juillet 2016.


Grâce à un recoupement effectué par les travailleurs sociaux du 115, Monsieur Iposo a pu retrouver la mère de ses enfants, réfugiée en france suite aux violences dont elle avait, elle aussi, été victime. 


Débouté de sa demande d’asile le 28 août 2017, compte tenu de son état de santé (reconnu par la MDPH), consécutif aux traumatismes qu’il a vécus, et de la présence sur le territoire français de la mère de ses enfants il a sollicité un titre de séjour “vie privée et familiale”. 


Les enfants aujourd’hui âgés de 10, 14 et 16 ans sont scolarisés depuis leur arrivée en France ( respectivement en école primaire, collège et lycée) ; ce sont nos camarades de classe, nos voisins, les amis de nos enfants. Ils sont parfaitement intégrés et l’aîné des garçons vient d’ailleurs d’être repéré pour ses qualités exceptionnelles en rugby et intégrera le centre professionnel de Vannes dès septembre 2019. 


Leur maman, bien qu’ayant recomposé une cellule familiale avec un ressortissant français (elle est mère d’un enfant français, leur petite soeur) , participe à nouveau activement à leur éducation. 


Monsieur le Préfet de l’Eure, nous vous demandons de bien vouloir annuler l’Obligation à Quitter le Territoire Français que vous venez de notifier à Monsieur Jean IPOSO OHOTO et lui accorder un titre de séjour "vie privée et familiale" pour lui permettre de vivre en France auprès de ses enfants et leur permettre de continuer à vivre auprès de leur mère retrouvée.



EVREUX, le 17 décembre 2018.

vendredi 21 décembre 2018.

561 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 27-Eure / Pétitions RESF27
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0