URGENT !! Appel à fax/mails pour la libération de M. Rachid Rizqy (Paris 18e), père de trois enfants scolarisés. Expulsion prévue pour le 29 décembre !!

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 75-Paris > Actions - Evénements > Appels à soutien ...
Contact
  2 RESF - Logo RESF moyen 90x126 avec texte "resf"

URGENT !! Appel à fax/mails pour la libération de M. Rachid Rizqy (Paris 18e), père de trois enfants scolarisés.
Expulsion prévue pour le 29 décembre !!

 

Pour signer la pétition

26/12 : Aujourd’hui la compagne de M. Resqy est allée le voir au CRA de Vincennes avec ses 3 enfants. La famille est dévastée. Il faut que le préfet annule cette expulsion absurde, inhumaine, contraire aux traités internationaux que la France a signés et que ce gouvernement bafoue.

A Monsieur Michel Delpuech, préfet de police de Paris


par fax : 01 53 71 67 23 (cabinet préfet)


par mail : pp-dpg-sdae-secretariat@interieur.gouv.fr

 
 
Monsieur le préfet de police de Paris,


Je me permets de vous écrire à propos de M. Rachid Rizqy, de nationalité marocaine (numéro d’étranger 75 037 309 79). En France depuis 18 ans, il a été arrêté le 9 décembre 2018 et placé en rétention le 11 décembre 2018. Père de 3 enfants, âgés respectivement de 6, 4 et 2 ans, scolarisés dans le 18e arrondissement de Paris pour deux d’entre eux, il a perdu tous ses recours devant le Tribunal administratif et le Juge des libertés. Il risque donc d’être expulsé d’un jour à l’autre.


Sa compagne travaille comme femme de ménage et est titulaire d’une carte de résident (n° d’étranger 75 036 47 933) depuis 2008, qui lui a été renouvelée une seconde fois.


Monsieur Rizqy a de la famille en France, une soeur, un beau-frère et 2 neveux, mais ses parents sont décédés et il n’a donc plus de liens familiaux avec le Maroc. Sa place est en France auprès de sa compagne et de ses enfants. Malgré l’absence d’un titre de séjour il travaille dans le bâtiment.


Je vous demande de surseoir à votre décision d’expulser M. Rachid Rizqy. Séparer un père de ses enfants constitue une sanction terrible qui les punit cruellement ainsi bien sûr que sa compagne et leur mère. J’espère, monsieur le préfet, que vous saurez faire un geste humanitaire et libérer immédiatement M. Rachid Rizqy afin qu’il puise continuer à assurer ses responsabilités parentales comme il les a assumées jusqu’ici et rester en France auprès des siens.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’assurance de mes sentiments distingués


 

mercredi 26 décembre 2018.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 75-Paris / Actions - Evénements / Appels à soutien
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0