CHRONIQUE DE L'INTOLERABLE > Macron, an II (mai 2018- avril 2019)

Accueil > RESF > Chronique de l’INTOLERABLE > Macron 2017-2019
Contact
  2 RESF - Logo RESF moyen 90x126 avec texte "resf"

CHRONIQUE DE L'INTOLERABLE > Macron, an II (mai 2018- avril 2019)

 

Ce qui était inacceptable sous les quinquennats de Nicolas Sarkozy et François Hollande le reste sous celui de leur successeur. Ces « chroniques de l’intolérable » illustrent et affirment notre vigilance et notre détermination à voir changer des situations inadmissibles.

Pour tous, la loi doit changer !
Nous suivrons ces personnes et ces familles au fur et à mesure que des informations nous parviendront


Nota : cette chronique n’est ni exhaustive, ni complète, ni définitive. Elle est en perpétuelle actualisation.
Contact par mail resf-adminsite@rezo.net

2019
Janvier 2019

2018
Décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018
Juillet 2018
Juin 2018
Mai 2018


[##janv2019<-]


JANVIER 2019


 


2019



 


[##dec2018<-]


DECEMBRE 2018


 


[#nov 2018<-]


NOVEMBRE 2018


 


[#oct 2018<-]


OCTOBRE 2018


2 octobre


Voiron (38)


Brehima, jeune malien,
était scolarisé jusqu’à ses 18 ans au lycée jean Jaurès à Grenoble.
Dans son parcours de formation, il a réalisé plusieurs stages en
entreprise et dans des collectivités territoriales, au cours desquels il
a démontré sa capacité à accéder à une formation de CAP. Brehima est
très apprécié de ses collègues. Il est motivé, courageux, endurant,
bienveillant.


Il a été accepté à la MFR de Vif en CAP
Jardins-Espaces verts en apprentissage. A la suite d’un stage, une
entreprise du Pays Voironnais lui a proposé un CDD de deux ans dans le
cadre d’un contrat d’apprentissage. Mais une Obligation de Quitter le Territoire Français vient interrompre ce parcours professionnel prometteur.


SEPTEMBRE 2018


24 septembre


Grenoble (38)


Ilyas est un jeune d’origine algérienne menacé d’expulsion,
qui vient de recevoir une OQTF de la Préfecture de l’Isère en guise de
« cadeau d’anniversaire » pour son passage à la majorité !


Les
parents d’Ilyas sont divorcés ; tout contact ayant été rompu avec son
père depuis longtemps, sa mère l’élevait seule jusqu’à ce que de graves
problèmes de santé et des hospitalisations répétitives ne lui permettent
plus d’assurer l’éducation de son dernier fils. Il a alors été décidé
d’envoyer Ilyas en France dans la famille de sa sœur, qui a depuis sa
garde juridique légale. Scolarisé dès son arrivée en 3ème au collège
Stendhal de Grenoble, il est parfaitement intégré. En un temps
d’apprentissage record, il parle et écrit un français remarquable avec
une aisance déconcertante ! Ilyas a démontré sa grande volonté et sa
capacité d’intégration par ses efforts pour apprendre le français, ses
résultats scolaires, l’obtention de son BSR puis de son permis de
conduire, de son diplôme du BAFA, et enfin par son implication dans une
MJC où il s’occupe d’autres jeunes... Actuellement, Ilyas poursuit sa
scolarité en Terminale Bac Pro Mécanique à Grenoble et devait passer le
bac cette année… Jusqu’à la réception d’une OQTF ce 19 septembre 2018.


17 septembre


Béziers (34)


Cette famille albanaise est
en France depuis février 2014, c’est-à-dire depuis 4 ans et demi, les
enfants ont été scolarisés dès le premier jour sans jamais le moindre
problème d’assiduité. Du point de vue juridique, une action en justice
en appel était en cours. Monsieur Tocilla était suivi à l’hôpital
Pellegrin de Bordeaux


Arrivé en France 9 mois plus tard, en
octobre 2017, il a été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance,
comme la loi l’exige). Après des formations de remise à niveau à
Montpellier, puis à Béziers, et après un test d’évaluation, il devait
être scolarisé en septembre 2018. Passionné de foot, il faisait partie
de l’équipe de foot de Jacou.


Le 12 Juin 2018, la PAF (Police
Aux Frontières), estime que son extrait de naissance est faux et les
tests osseux et dentaires (controversés par le corps médical) lui
donnent entre 17 à 19 ans, alors qu’il a eu 17 ans le 20 juillet 2018. Le 13 Juin 2018 il est jugé en correctionnelle puis est incarcéré à la maison d’arrêt pour adultes de Villeneuve Lès Maguelone.
IL passe à la Cour d’appel de Montpellier le jeudi 27 septembre


[#juillet 2018<-]


JUILLET 2018


15 juillet


Le Havre (76)


IANE MOLEKA est congolaise, née le 8 mars 2003 à Kinshasa, elle a 15 ans et depuis le 21 juin, est enfermée en rétention au CRA d’Oissel.


Elle
était présente avec sa petite sœur quand ses parents furent tués à
l’église Bundo Diacongo de Papa Muanda Nsemi, tués lors
d’une manifestation politique. Dans sa fuite ce jour-là de la RDC, elle a
été séparée de sa sœur.Un passeur l’a amenée en Angola pour faire un
visa, laisser ses empreintes, elle y a été dotée de l’âge d’une majeure,
pour pouvoir sortir du pays.
Elle n’a pas eu en main les documents
de voyage et est très perturbée par la mort de ses parents, par son exil
et ses contacts administratifs consécutifs ...


Mise à l ’abri
dans un premier temps par l’ASE à l’hôtel au Havre, elle a été conduite à
la PAF qui prétend que l’identité sous laquelle elle est entrée est
authentique. .


Elle a été placée au CRA le 21 juin par la préfecture au motif qu’elle mentirait sur sa nationalité et son âgeElle est déjà passée devant le JLD qui n’a pas prononcé de libération, puis devant la Cour d’Appel, puis au T A.


Transférée
le 11 juillet à Roissy, elle a refusé de signer les papiers
d’éloignement vers l’Angola en réaffirmant qu’elle n’était pas
angolaise.


Finalement ramenée au CRA
de OISSEL, d’autres tentatives de renvoi vers l’Angola sont à craindre
avant une ultime audience le 21 juillet.


2 juillet


Courbevoie (92)


Monsieur DEGALA vit
en France depuis un an avec sa femme, Maricris, et leur enfant, John
Rik. L’état de santé de M. Ricardo DEGALA est fragile, il suit un
traitement médical et a été hospitalisé à deux reprises.


La
famille réside à Courbevoie où John (11 ans) a été scolarisé en
2017/2018 à l’école Alexandre DUMAS dans une classe lui permettant
d’apprendre le français. Il est studieux et commence à bien
s’intégrer. A la rentrée, John sera accueilli au collège Georges SEURAT,
dans une classe spécialisée pour les enfants non francophones.
Mme Maricris DEGALA travaille comme aide à la personne.


 Monsieur
Ricardo DEGALA, de nationalité philippine, est enfermé au centre de
rétention de Paris-Vincennes depuis le 2 juillet 2018,
suite à un contrôle d’identité au moment où il rechargeait son Pass Navigo à la station RER de La Défense (92).


[#juin 2018<-]


JUIN 2018


19 juin


Ivry sur Seine (94)


Orpheline à l’âge de 4 ans, Khaoula KHELFA de nationalité algérienne,
est venue en France à l’âge de 14 ans, accompagnée de son père, veuf,
qui l’a confié à son fils ainé prétextant qu’il ne pouvait pas s’en
occuper en Algérie. Elle est scolarisée en classe d’accueil durant
l’année 2015 – 2016 au collège Danielle CASANOVA à Ivry sur Seine pour
apprendre le français, puis elle a été admise en classe de 2nd Bacpro
aide à la personne au Lycée Louise Michel à Champigny sur Marne pour
l’année scolaire 2016 – 2017 et en 2017 – 2018 en en classe de 1ère.
Khaoula est admise en classe de Terminale pour l’année 2018 – 2019
toujours dans le même Lycée.


Khaoula est hébergée et prise en
charge par son frère, sa sœur, ses oncles, tantes et ses grands-parents
qui habitent à Ivry sur seine. Khaoula n’a pas de contact avec son père
qui l’a abandonnée, elle n’a plus d’attaches avec l’Algérie, sa famille
affective et effective est ici en France à Ivry sur Seine.


Elle est menacée d’expulsion.


19 juin


Vitry sur Seine (94)


A l’âge15 ans, Mamoudou a
quitté son village malien et après un périple d’un an, il est arrivé à
Ivry chez son oncle maternel ,titulaire d’une carte de résident, qui le
considère comme son fils. 


Dès son arrivée en France, Mamoudou
s’inscrit à un cours d’accompagnement d’insertion sociale et
professionnelle, A la rentrée scolaire 2015/2016, il intègre une classe
pour apprendre le français et obtient l’examen DELF A1. 


Depuis la
rentrée 2016/2017, il est scolarisé au Lycée Chérioux, où il prépare
avec assiduité et sérieux un CAP Jardinier Paysagiste qu’il doit passer
cette année.


Depuis le 6 juin 2018, il est sous le coup d’une OQTF.


[#mai 2018<-]


MAI 2018


15 mai


Orly (94)


Arrivé en France le 17 mars 2015 à l’âge de 15 ans, Chawki EL BENNA,
de nationalité tunisienne, s’est inscrit en classe d’accueil au collège
Robert DESNOS à Orly durant l’année 2015-2016. Par la suite, il a été
admis au Lycée Jacques BREL à Choisy le Roi en classe de CAP pour les
primo arrivants, pour l’année scolaire 2016- 2017. Après avoir obtenu
brillamment son diplôme DELF il a été admis au Lycée Maximilien PERRET
d’Alfortville en classe de Seconde Professionnelle (Installation
Sanitaire et Thermique) pour l’année scolaire 2017-2018.


Chawki
est hébergé et pris en charge par son oncle qui habite à
Villeneuve-Le-Roi. Il a fait le choix de quitter son pays, la Tunisie,
où la situation sociale et économique ne lui permettait pas d’étudier.
Chawki est venu en France avec la volonté et le désir de faire des
études et d’apprendre un métier.


Chawki est un élève assidu,
sérieux, travailleur .Il est intégré à la communauté scolaire et est
très apprécié de ses camarades et de ses professeurs.


Chawki
souhaite continuer sa formation afin de pouvoir plus tard travailler en
France, dans ce pays qu’il aime et où il a tissé de nombreux liens
d’amitiés.


Il a reçu le 17 avril une OQTF.


10 mai


Gironcourt-sur-Vraine (88)


Jeudi 10 mai 2018 [jour férié] en fin d’après-midi, la
gendarmerie est venue intercepter une famille albanaise de
Gironcourt-sur-Vraine (Vosges) en train de fêter avec des amis
l’anniversaire de Jola et Meji, jumelles de 10 ans.


Avec politesse
on leur explique qu’ils vont être conduits à Metz pour l’étude de leur
demande d’asile, qu’il faut prendre le minimum d’affaires, quelques
vêtements, un pyjama, des couches pour le bébé de 4 mois... "juste pour
une nuit", puisqu’ils seront de retour le lendemain.


De là tout va se passer très vite :


Enfermés dans
un Centre de rétention le soir même ils seront évacués tôt le matin
vers l’aéroport régional avant même d’avoir pu être enregistrés par
le service juridique compétent sur place. Les
parents menacés d’être menottés devant leurs enfants pétrifiés.... et
tout le monde embarqué dans un petit avion affrété pour eux seuls en
compagnie de 10 policiers !!!


Ils seront laissés à Tirana
sans argent, sans bagages, sans vêtements, dans un pays où ils ont
fui de graves dangers un an plus tôt. Ils
se terrent, cachés dans un hameau, éloignés de tout, traumatisés, sans
école pour les aînés et surtout sans soins pour la petite Melissa qui
est malade. 


6 mai


Ivry-sur Seine (94)


Arrivé en France le 23 mars 2015 à l’âge de 17 ans, Mohamed NATTAHI, de nationalité tunisienne, s’est
inscrit en classe d’accueil au lycée Romain Rolland à Ivry-sur-Seine
durant l’année 2015-2016. Après avoir obtenu brillamment son diplôme
DELF, il a été admis au Lycée Maximilien PERRET d’Alfortville pour
suivre les 3 années de formation du Baccalauréat Professionnel
Technicien du Froid et du Conditionnement d’Air (TFCA). Il a fait une
excellente année de Seconde en 2016-2017, et il est actuellement en
classe de Première pour l’année scolaire 2017-2018.


Mohamed
a fait le choix de quitter son pays, la Tunisie, où la situation
sociale et économique ne lui permettait pas d’étudier. Mohamed est venu
en France avec la volonté et le désir de faire des études et d’apprendre
un métier utile et en plein essor. Sa cousine, vivant en France,
l’héberge et le prend en charge matériellement.


Mohamed
est un élève assidu, sérieux, travailleur et qui obtient de très bons
résultats. Il est intégré à la communauté scolaire et est très apprécié
de ses camarades et de ses professeurs.


Il a reçu le 23 mars 2018 une Obligation de Quitter le Territoire Français.


3 mai


 Vitry-sur –Seine (94)


Youssouf, 19 ans, élève au lycée Adolphe Chérioux est en 2e année CAP Installations sanitaires. Il est arrivé en France


âge
de 15 ans, il entreprend de rejoindre son père installé en France
depuis plusieurs années (titulaire d’une carte de résident).


En quittant le Mali, il projetait de retrouver son père, vivre avec lui et apprendre un métier.


Youssouf est un garçon sérieux et très apprécié par l’ensemble de ses professeurs.


Il aspire à vivre dignement de son travail.


Il a reçu une ’Obligation de Quitter le Territoire Français. Il demande
l’attributiond’ un titre de séjour VPF afin qu’il puisse poursuivre ses
études professionnelles ou rechercher un emploi selon les opportunités afin de construire sa vie en France.

jeudi 3 janvier 2019.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF / Chronique de l'INTOLERABLE / Macron 2017-2019
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0