Abdourahamane C. est un jeune guinéen,...

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 34-Hérault
Contact

P3460 - Abdourahamane C. est un jeune guinéen,...

 
Abdourahamane C. est un jeune guinéen, orphelin de père et mère, A l’âge de 15 ans il a quitté son pays à la recherche d’une vie meilleure. Après un voyage difficile, il est arrivé en Aveyron en novembre 2017.
Là, suite à une évaluation positive de sa minorité et de son isolement, il a bénéficié d’une d’une Ordonnance de Placement Provisoire (OPP) qui l’a confié à l’ASE de l’Aveyron. Dans le cadre des dispositifs de réparation des mineurs, le Juge des Enfants l’a ensuite placé dans le département de l’Hérault et confié a partir de février 2018 aux services enfance de ce département.
Là, dans un premier temps simplement mis à l’abri, il a dû attendre plusieurs mois avant d’être scolarisé, tout en travaillant dans le cadre de stages.
Enfin en septembre 2018, il a intégré le lycée Léonard de Vinci à Montpellier, en classe de CAP maçonnerie (1ere année).
Mais, en novembre de cette même année, alors qu’il se préparait pour aller en cours, il est arrêté par la PAF, dans sa chambre, et amené en garde à vue au commissariat. Il est ensuite présenté au Juge en comparution immédiate puis transféré en prison, préventivement....
Accusé d’avoir menti sur son âge, il n’a aucun moyen d’organiser sa défense. Aucun contact avec ses éducateurs, aucune visite de son avocate commise d’office. De fait, il n’a aucun papier et aucun justificatif de son identité.
Après plusieurs reports l’audience a enfin lieu, il est condamné à 4 mois de prison (il en a déjà fait deux).
En février il est libéré et transféré au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Sète où j’ai fait sa connaissance.
En avril il a été libéré et grâce à la mobilisation de tout le réseau RESF ainsi que des enseignants de son lycée, il a pu reprendre sa scolarité là où il l’avait laissée et finir sa première année de CAP avec un stage chez un employeur auquel il a donné toutes satisfaction.
La période des vacances a été mise à profit pour récupérer les différents documents nécessaires pour prouver son âge et sa bonne foi.
Cette semaine il a repris le lycée mais une épée de Damoclès est toujours au-dessus de sa tête. La peine de prison était assortie d’une interdiction de territoire français (ITF).
Son avocate a fait appel du jugement et le jeudi 12 septembre Abdourahamane repasse devant le Juge. Il a besoin de tous votre soutien.
Merci de signer la pétition en ligne et de venir, si vous le pouvez, à l’audience le 12 Septembre à 14 h au TGI de Montpellier place Pierre Flotte.


 

Anne, sa marraine RESF, son comité de soutien et le RESF 34
jeudi 5 septembre 2019.

1059 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 34-Hérault
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0