« On est livrés à nous-mêmes » : le cri d'alarme des mineurs confinés dans des chambres d'hôtel des Hauts-de-Seine

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 92-Hauts de Seine > Actions
Contact
Medias - Le Parisien

«On est livrés à nous-mêmes» : le cri d’alarme des mineurs confinés dans des chambres d’hôtel des Hauts-de-Seine

 
source : LeParisien
Près de 300 jeunes suivis par l’Aide sociale à l’enfance sont isolés dans de minuscules chambres. Les éducateurs « inquiets » tentent de garder le contact avec ces adolescents, déjà fragiles psychologiquement. Tourner en rond. Toute la journée. Dans quelques petits mètres carrés. Le quotidien de près de 300 mineurs suivis par l’aide sociale à l’enfance (ASE) des Hauts-de-Seine est bien morose depuis le début du confinement. Ces jeunes sont retranchés dans de petites chambres d’hôtel, parfois à plusieurs. Mohamed voit ses journées avancer « au ralenti ». « Je m’ennuie tout le temps », souffle ce jeune majeur de 18 ans, mais toujours suivi par l’ASE. Depuis le début du confinement, il partage sa chambre avec un autre jeune dans un hôtel de Colombes. Leur lieu de vie - « on nous interdit de sortir » - est « minuscule ».
(...)
cliquer ici pour lire la suite
vendredi 3 avril 2020.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 92-Hauts de Seine / Actions
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0